Sélectionner une page

Mieux qu’un drone : un aigle

Mieux qu’un drone : un aigle

Il y a très longtemps, les Kirghizes inventaient la fauconnerie. De nos jours, les dresseurs d’aigles existent toujours et certains ont eu l’excellente idée de leur placer une caméra embarquée pour profiter des paysages qu’ils pouvaient voir.

C’est le principe des deux vidéos ci-dessous.

La première a été produite par David De Vleeschauwer et Debbie Pappyn lors d’un voyage dans les montagnes dorées de l’Altaï en Mongolie.

La suivante a été tournée à Paris pour la promotion du financement participatif du projet “Freedom, l’envol d’un aigle”  : l’aigle Victor a été lâché depuis le sommet de la Tour Eiffel pour retrouver son dresseur à proximité des fontaines du Trocadéro.

Pour contribuer au projet “Freedom, l’envol d’un aigle”, rendez-vous sur KissKissBankBank.

À propos de l'auteur

Manu

Une âme d'enfant dans un corps d'ours. Passionné par les passionnés, adore découvrir, apprendre et s'émerveiller. Son leitmotiv : Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − 15 =